Les Ombres blanches

Les Ombres blanches

Une pièce chorégraphique pour deux danseurs – jeune public et tout public à partir de 6 ans.
Une histoire de Fantômes, une chorégraphie en équilibre entre beauté lente et vignettes affolées… et affolantes.

Chorégraphie : Nathalie Pernette assistée de Régina Meier – Interprétation : Lisa Guerrero ou Anita Mauro, Lucien Brabec ou Vincent Simon – Musique : Franck Gervais – Lumières : Caroline Nguyen – Scénographie : Daniel Pernette – Collaboration artistique/magie : Thierry Colet et Romain Lalire – Costumes : Fabienne Desflèches – Direction technique/son : Stéphane Magnin.

Durée : 50 minutes environ

« La question de la mort, un sujet obsédant pour Nathalie Pernette – et notamment le lien qui relie le monde des vivants et des absents – est ici abordé sous un biais détourné. Avec les Ombres blanches, la chorégraphe convoque nos amis (mais le sont-ils tous?) les fantômes, passant en revue l’ensemble des spectres existants pour leur donner du corps dansant… mais pas uniquement! »
Célia di Girolamo pour La Vie nouvelle

« Avec les ombres blanches, l’envie fut de passer en revue et en mouvement toutes les facettes connues et moins connues des fantômes et autres spectres, de créer un « monde entre les mondes »; irréel, lisse et accidenté, grave et drôle aussi, où les lois des corps et des objets sont bousculées.

J’ai cherché par le mouvement à créer des corps flottants, apparitions brumeuses et silencieuses, à chorégraphier des danses de têtes ou de mains privées de corps, à modeler des êtres à la présence calme et inquiétante, mais versatile : capable d’écouter les murs, d’observer un Autre, d’entrer tendrement en contact avec lui, de chercher la distance ou d’oser la menace… Des états de corps
extraordinaires.

J’ai osé d’inexplicables déplacements d’objets et de meubles, mais aussi des expériences sensorielles qui nous glacent joyeusement le sang ou nous caressent les narines. J’ai révélé les présences par un doux chuchotement ou des coups sourds frappés derrière les murs et les portes… Un espace hanté.
J’ai travaillé un espace plongé dans une pénombre chaude et capricieuse, qui se découvre régulièrement, mettant en valeur dans une succession de vignettes dansées un détail, un verre en mouvement, la danse hypnotique de quatre mains, un ballet d’ombres portées ou une incandescence… Une lumière palpable.

Tenter de faire partager l’insaisissable : gisants en mouvement, apparitions poignantes, la légèreté d’un parfum, un « éclat de mémoire », un danger, une presque immobilité…

Un spectacle entre suggestion, évocation et impression. »

Nathalie Pernette

Association NA/Compagnie Pernette, Les 2 Scènes-Scène nationale de Besançon, Le Théâtre Jean Lurçat-Scène nationale d’Aubusson, MA-Scène nationale pays de Montbéliard, Théâtre La Passerelle- Scène nationale de Gap et des Alpes du Sud, Centres Culturels de la Ville de Limoges-Scène conventionnée pour la danse, Très Tôt Théâtre- Scène conventionnée pour le jeune public, Le Dôme Théâtre-Scène conventionnée d’Albertville.
Avec le soutien du Conseil Départemental du Doubs et de la Ville de Besançon.

"Les Ombres blanches" en images

Le spectacle en vidéo

Accéder à notre chaine Youtube

Inscription à notre newsletter