La Collection

La Collection

Un ensemble de courtes pièces chorégraphiques, pour trois danseurs contemporains.
Une création en mouvements et en costumes pour l’espace public.

Chorégraphie : Nathalie Pernette assistée de Regina Meier – Interprétation : Claire Malchrowicz, Anita Mauro et Vincent Simon – Musiques : Wagner, Widor, Bach … et des créations originales de Franck Gervais – Costumes : Nadia Genez – réalisation des costumes de la Tristesse, atelier de la Scène Nationale de Besançon – Direction technique / régie : Stéphane Magnin / Guillaume Moutarde.

Durée : 1h30

« De quelles émotions est agitée une ville?

Quels états, sentiments, quelles humeurs et quelles relations particulières transpirent, au delà des corps en présence ; au milieu d’une place, dans un jardin public ou au croisement d’une rue? Comment les rendre perceptibles, palpables aux yeux d’un public? Comment les révéler?
Maladresse, encombrement et timidité; désir, énervement, peur ou inquiétude, tristesse, joie des retrouvailles… L’envie est de mettre en mouvements et en costumes une exagération, une « excroissance » du réel, du quotidien; d’opérer au travers d’une loupe, une transposition visuelle, tactile et sonore d’une émotion ou d’un sentiment particulier et bien connu de tous. Chaque pièce chorégraphique tente donc de lui associer une oeuvre musicale, une lieu de la ville, un costume aux propriétés extraordinaires et une gestuelle particulière.
J’aime à ce que certains fils soient noués entre une danse et un lieu. Parfois, un seul point commun suffit, une matière comme l’éponge associée à l’eau d’un bassin, l’idée de la course pour une rue piétonne, un jeu de regards intéressés à la terrasse d’un café, la notion d’échange dans un commerce… Un point d’ancrage pour aller ailleurs, vers la danse, cet autre monde. »

Nathalie Pernette

 

La Collection se décline en six pièces, qui traduisent six états différents qu’il est possible de rencontrer dans un quotidien urbain. Ces courtes propositions chorégraphiques surgissent dans la ville pour y révéler la diversité des sentiments et la multiplicité des intentions qui s’y trament, parfois sans que l’on s’en aperçoive… Portée par trois danseurs, La Collection se dévoile lors d’un parcours en émotions et en mouvements.

 

La Gêne – Danse encombrée pour fontaine et bassin
Duo pour un costume en éponge / Durée : 5 minutes
Musique : Toccata, 5e mouvement de la symphonie pour orgue de Charles-Marie Widor

Le Désir – Du regard à l’acte
Duo pour un costume extensible / Durée : 7 minutes
Musique : Im Treibhaus, tiré des Wesendonck Lieder de Richard Wagner

La Colère – Eclats et traces d’énergie
Trio pour un costume chargé de poussière de couleur / Durée : 14 minutes
Musique : Partita pour violon N°2 de Jean-Sébastien Bach

La Joie – Dégustation des retrouvailles
Duo pour un costume délicieux / Durée : 5 minutes 30
Musique : Cantate 78 de Jean-Sébastien Bach

La Peur – Une danse du sang qui perle
Duo pour un costume qui transpire / Durée : 12 minutes
Musique : création originale de Franck Gervais

La Tristesse – Un abandon progressif
Solo pour un costume qui disparaît peu à peu sous la pluie / Durée : 6 minutes
Musique : création originale de Franck Gervais

Le Théâtre Jean Lurçat – Scène nationale d’Aubusson, association Na / Compagnie Pernette, Le Citron jaune – CNAREP, le Moulin Fondu – CNAREP, l’Atelier 231 – CNAREP, la Coopérative 2R2C, La Paperir – CNAREP, L’Avant-Scène – Scène conventionnée de Cognac, Les Usines Boinot – CNAREP.

Avec le soutien de la DGCA au titre de l’aide à la résidence de production pour les Arts de la rue, et du Conseil Départemental du Doubs.

"La Collection" en images

Le spectacle en vidéo

Accéder à notre chaine Youtube

Inscription à notre newsletter