Les Ombres blanches

Création les lundi 16 et mardi 17 mars 2015 au théâtre Jean Lurçat, Scène nationale d'Aubusson.

Une pièce chorégraphique pour deux danseurs

Jeune public
et tout public à partir de 6 ans

Une histoire de fantômes, une chorégraphie en équilibre entre beauté lente et vignettes affolées... et affolantes.

Avec Les Ombres blanches, l'envie est de passer en revue et en mouvement toutes les facettes connues et moins connues des fantômes et autres spectres, de créer un "monde entre deux mondes" ; irréel, lisse et accidenté, grave et drôle aussi, où les lois des corps et des objets sont bousculées.

Je chercherai par le mouvement à créer des corps flottants, apparitions brumeuses et silencieuses, à chorégraphier des danses de têtes ou de mains privées de corps, à modeler des êtres à la présence calme et inquiétante, mais versatile : capable d'écouter les murs, d'observer un Autre, d'entrer tendrement en contact avec lui, de chercher la distance ou d'oser la menace... Des états de corps extraordinaires.

Je tenterai d'inexplicables déplacements d'objets et de meubles, mais aussi des expériences sensorielles qui nous glacent joyeusement le sang ou nous caressent les narines. J'essayerai de révéler les présences par un doux chuchotement ou des coups sourds frappés derrière les murs et les portes... Un espace hanté.

Je travaillerai un espace plongé dans une pénombre chaude et capricieuse, qui se découvre régulièrement, mettant en valeur dans une succession de vignettes dansées un détail, un verre en mouvement, la danse hypnotique de quatre mains, un ballet d'ombres portées ou une incandescence... Une lumière palpable.

Tenter de faire partager l'insaisissable : gisants en mouvement, apparitions poignantes, la légèreté d'un parfum, un "éclat de mémoire", un danger, une presque immobilité...

Un spectacle entre suggestion, évocation et impression. 

Nathalie Pernette