Hors-Limite(s)

 

Le projet Hors-Limite(s) élaboré par la compagnie Pernette, en lien avec son installation au studio de danse de la Friche Artistique de Besançon, concentre les créations et les actions autour de trois axes qui caractérisent déjà le travail de Nathalie Pernette, puisqu’il creuse la recherche vers d’autres espaces de représentation (la relation à l’espace public), d’autres liens artistiques (la rencontre de la danse avec d’autres disciplines) et d’autres relations humaines (le croisement des générations et des différences).

 

Grâce aux efforts conjugués de la Ville de Besançon, de la DRAC et du Conseil régional de Franche-Comté, la compagnie Pernette a donc, en septembre 2011, aménagé un espace de 300 m2 dans l’ancienne usine Supérior. Ce lieu de travail est pour moitié équipé d’un plancher de danse, grill technique et draperies et pour l’autre, constitué d’un sol en ciment et de murs nus, propices à d’autres expériences. L’ensemble bénéficie d’une sonorisation et d’un équipement vidéo. Cuisine équipée, loges et sanitaires sont disponibles dans le même espace.

 

Ce lieu est dédié au travail de répétition, d’atelier et de recherche de la compagnie Pernette, au projet Hors-Limite(s) initié par la compagnie pour contribuer au développement de la danse en Franche-Comté, dont l’accueil de compagnie en résidence et à l’accueil de nombreuses équipes régionales dans leurs répétitions.

 

Le projet Hors-Limite(s) interroge la relation de la danse à la découverte de la ville, de l’art chorégraphique au croisement des disciplines et des expériences qui cultivent d’autres liens. Dans chaque domaine du projet, le souhait est d’accueillir une ou plusieurs compagnies en résidence de création chaque saison. Ces résidences consistent en une mise à disposition du studio et des équipements techniques, de même qu’à la proposition d’un hébergement et d’une somme forfaitaire, liée aux transports et défraiements d’équipes étrangères au territoire franc-comtois.

 

L’accueil des compagnies extérieures au territoire franc-comtois est, depuis 2012, facilité par une subvention exceptionnelle de la DRAC. Cette aide permet de payer frais de déplacement, d’hébergement et de nourriture des équipes présentes à Besançon.

 

L’ensemble des compagnies de danse, ainsi que les artistes travaillant autour du mouvement en région peuvent également utiliser ce lieu pour leur travail de création, dans la limite des disponibilités du calendrier général.